Trump et Twitter : une grande histoire d’amour

Donald Trump affiche une grande passion pour les réseaux sociaux, notamment Twitter qui continue de l’accompagner dans son quotidien même après les élections présidentielles. Sur ce réseau qui revendique à ce jour plus de 320 millions d’utilisateurs, Donald Trump semble avoir éli un siège dont il n’est pas prêt de se séparer. Les faits relatent visiblement que Twitter est aujourd’hui le principal outil de communication à travers lequel le président américain échange des messages avec son peuple. Mais les tweets de Donald Trump sont aussi les reflets directs de sa personnalité déjà bien controversée par les Américains. Focus sur quatre tweets les plus remarquables du 45e président des Etats-Unis.

« Je n’aime pas tweeter »

Deux jours avant son investiture, le 18 janvier 2017, Donald Trump étonne toute l’Amérique en affirmant qu’il n’aimait pas Twitter. Au micro de Fox News, le nouveau président des Etats-Unis d’affirmer :

« J’ai d’autres choses à faire. Mais j’ai droit à une couverture médiatique très malhonnête, à une presse très malhonnête. Et c’est la seule manière que j’ai trouvée de réagir. »

Et pourtant, nous ne sommes pas sans savoir que Donald Trump a fait usage « abusif » du réseau social Twitter tout au long de la campagne présidentielle. Bref, pour une médiatisation de sa petite personne, Donald Trump réussit trop bien son coup.

donald-trump-et twitter

La première pique lancée à Hillary Clinton

Le 16 avril 2015, Donald Trump lance son premier coup de gueule à l’encontre de son grand rival au siège de la présidence, Hillary Clinton. Des petites flèches qu’il va d’ailleurs continuer à lancer pendant au moins 18 mois. Tout le monde se souviendra en prime assez longtemps du premier tweet piquant lancé par Donald Trump à l’endroit de Hillary Clinton.

« Si Hillary Clinton ne peut pas satisfaire son mari, comment peut-elle penser satisfaire l’Amérique ? »

Un tweet que Donald Trump poste suite à l’affaire Monica Lewinsky, mais qu’il retire très rapidement prétextant une manipulation de son compte par une tierce personne de son entourage.

Donald Trump et les soldats nazis

#MakeAmericaGreatAgain, c’est avec ce hashtag que Donald Trump illustre un visuel qu’il publie sur Twitter. Sur cette affiche, on peut voir la tête du président, un billet de 100 dollars, la Maison Blanche et des soldats. Pour #RendresagrandeuralAmerique, la bannière étoilée a tout pour faire passer le message de Donald Trump. A savoir le besoin d’avoir un vrai leadership et de résultats aux Etats-Unis. Mais quand un ancien analyste de la NSA, John Schindler, affirme que les soldats qui figurent sur l’affiche sont des soldats SS, les choses tournent mal. Encore un tweet publié par erreur, selon Donald Trump qui ne peut que rejeter la faute sur un stagiaire de son équipe.

donald-trump-twitter-mythique

Quand Donald Trump tourne la tuerie d’Orlando à son avantage

Le 12 juin 2016, une boîte de nuit d’Orlando, en Floride est la scène d’une fusillade. 50 personnes sont mortes au Pulse, plongeant toute l’Amérique dans l’émoi, à l’excéption de Donald Trump.

« J’apprécie qu’on me félicite d’avoir eu raison sur le terrorisme islamique radical…Mais je ne veux pas de félicitations, je veux de la vigilance et de la sévérité. Il nous faut être intelligents ».

Un tweet qui a été fortement critiqué sur le réseau social.